L'atelier de la vie – Mulhouse

ADLV menu MARS 08 semaine 3

Publicités

Le Jardin d’Enfants est issu d’une histoire entre l’Allemagne et la France.

Historique
En 1835, en observant les jeux des enfants de l’orphelinat de Burgdorf, Auguste Friedrich FRÖBEL, pose les fondements d’une doctrine pédagogique conçue pour les jeunes enfants.
En 1837, Fröbel installe à Blankenburg un établissement qu’il appelle « Institution pour l’éducation des petits enfants ». Il édite un hebdomadaire afin de diffuser sa pensée pédagogique « Venez, laissons vivre nos enfants ».
En 1840, il nomme son institut « Kindergarten » (jardin d’enfants).
Entre 1846 et 1848, Fröbel donne un cours méthodique aux jeunes femmes qui se destinent à l’éducation des enfants, les « Kinderpflegerinnen » (jardinières d’enfants), indispensables à la mise en œuvre des idées de Fröbel.
Pour Fröbel, la jardinière d’enfants assure la médiation entre l’enfant et sa mère, qu’elle assiste dans l’élaboration d’une relation éducative personnalisée fondée sur un « amour raisonné ». Conseillère avisée, elle doit maîtrisée la technique des outils didactiques mis au point par Fröbel et doit savoir mettre en pratique la conception d’une éducation de l’homme par le jeu.


Principes fondateurs

Dans son institut de Blankenburg, premier « Kindergarden », Fröbel applique les méthodes éducatives de Pestalozzi dont les principes visent principalement « l’accroissement des forces que l’enfant possède en lui-même ».
Le terme « Kindergarden » fait référence à l’expérience de l’environnement qui est la base de l’apprentissage et de l’éveil intellectuel ; dans la pédagogie des Jardins d’Enfants, l’enfant est considéré comme un être dont il convient seulement de guider les premiers pas.
Dans les Jardins d’Enfants prône la théorie du jeu élaborée par Fröbel. Pour lui « le jeu, c’est le travail des enfants. » Le jeu est le révélateur de la vie. En lui et par lui l’enfant devient actif, s’affronte au monde environnant et s’approprie les objets extérieurs de manière autonome. L’activité de l’enfant répond à un besoin de l’intérieur, une nécessité, elle est sérieuse et réclame toute l’attention de l’enfant.
Au travers des travaux manuels tels les constructions, les modelages, les découpages, transparaît le besoin de produire une œuvre originale. Par ces activités, l’enfant apprend à se connaître et à se situer, acquiert des savoirs sur le monde extérieur, mesure ses capacités aux objets qui l’entourent et forme son caractère.
Dans sa conception du Jardin d’Enfants, Fröbel veut faciliter le jeu libre et imaginatif, étape nécessaire au développement de l’enfant « jusqu’à ce que l’enfant s’en désintéresse lui-même ».

Les jardinières d’enfants doivent observer et analyser le comportement des enfants face à leur jeu afin de mieux conseiller les mères par rapport à leur caractère futur.
« Un enfant qui joue ardemment, silencieusement pour lui-même jusqu’à l’épuisement physique, sera certainement aussi un homme courageux, paisible, persévérant, poursuivant avec dévouement le bien de l’autre et son propre bien. »
Le rôle des jardinières d’enfants est de savoir extraire l’essentiel dans la diversité des choses, afin de le mettre en présence de l’esprit des enfants.
Dans la conception pédagogique des Jardins d’Enfants, Fröbel insiste sur :
– le dialogue avec les familles
– la formation des jardinières d’enfants
– l’amour comme principe actif dans la relation pédagogique
– le jeu qui est la forme d’activité la plus élaborée chez les enfants de cet âge

Étiquettes :

Agrément et organisation des groupes :
60 places d’accueil pour les enfants de 30 mois à 6 ans en accueil régulier
Trois groupes :
– le jardin d’enfants les « PAPILLONS » : enfants de 30 mois à 4 ans
– le jardin d’enfants les « HIRONDELLES » : enfants de 4 à 6 ans
– le jardin d’enfants les « GOELANDS » : enfants de 4 à 6 ans

Les heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30.

Étiquettes :

PRINCIPES PEDAGOGIQUES ACTUELS

Notre pratique au quotidien s’inspire essentiellement des pédagogies de Maria MONTESSORI et de la Dynamique Naturelle de la Parole.
Par la mise en place d’un cadre, d’un « environnement favorable », l’équipe éducative de l’Atelier de la Vie tend à accompagner l’enfant dans son autonomie.

L’enfant évoluera au sein des jardins d’enfants sur une durée de trois ans.
Les équipes éducatives des différents Jardins d’Enfants fondent leur travail au quotidien, auprès des familles et des enfants sur les principes suivants :

• Un lieu d’expériences, d’apprentissages dont le but est de conduire l’enfant à exercer et à développer ses capacités motrices, affectives, relationnelles et intellectuelles.
• Un lieu privilégié où l’enfant construit des relations de qualité avec les autres enfants dans un groupe restreint.
• Un lieu de relations privilégiées avec les professionnels qui assurent un accompagnement individualisé
• Un lieu qui permet à l’enfant de se sentir reconnu et sécurisé, de prendre conscience qu’il devient grand, de progresser en toute confiance et d’éprouver du plaisir.
• Un lieu où le jeune enfant a besoin de cohérence, d’où la nécessité d’entretenir des relations de confiance avec sa famille.

• Cinq éducatrices de jeunes enfants
• Quatre animatrices petite enfance
• Une personne en formation CAP petite enfance
• Des stagiaires au cours d’année

Les équipes éducatives des différents Jardins d’Enfants fondent leur travail :
• sur l’observation individuelle de l’enfant
• sur le lien avec les familles

Le développement global de l’enfant s’articule autour de trois axes :
• développement affectif
• développement physique
• développement cognitif

La mission éducative des équipes s’appuie sur les objectifs et moyens suivants :

• Être garant du bien-être de l’enfant
– en assurant sa sécurité physique et affective : rituels, repères dans le temps et dans l’espace, environnement sécurisant
– en respectant le rythme de l’enfant, son individualité, ses différences (accueil enfant porteur de handicap)
– en étant disponible, à l’écoute
– en prenant en compte le contexte familial
– en répondant à ses besoins quotidiens
– en étant plusieurs professionnelles dans le Jardin d’Enfants

• Accompagner l’enfant dans son autonomie
– en proposant différents espaces d’expérimentation
– en mettant en place des repères dans l’espace et dans le temps

• Guider l’enfant dans sa socialisation
– en privilégiant des relations de qualité avec ses pairs, avec les adultes
– en favorisant l’entraide
– en développant le respect de soi, de l’autre, des lieux,

• Accompagner l’enfant dans son développement cognitif
L’activité première de l’enfant est le jeu
– en proposant du matériel éducatif adapté et ludique
– en proposant des activités adaptées à l’enfant
– en répondant à ses centres d’intérêt du moment
– en veillant à ne pas mettre l’enfant en échec
– en s’appuyant sur la dynamique du groupe

• Permettre à l’enfant d’agir sur le monde
– en proposant à l’enfant d’observer son environnement proche
– en allant à la découverte d’autres lieux (culturels,…)
– en l’initiant à l’éco-citoyenneté